La Grande Migration

Trouver votre voyage    
Tanzanie Kenya

Événement impressionnant parmi les plaines herbeuses d’Afrique, la Grande Migration voit des milliers d’animaux se déplacer et traverser les plaines de l’Afrique de l’Est afin de trouver des vivres pendant le changement de saison. Impressionnante à observer, la Grande Migration vaut indubitablement de prévoir un voyage à cette période de l’année où la nature sauvage se déploie dans toute sa force. Alors quelles sont les étapes de la Grande Migration ? Où et quels animaux observe-t-on à cette occasion ? Comment profiter au mieux de ce spectacle magique de la nature ? Suivez ces quelques conseils !

La Grande Migration

Photo de Uzuri Safaris Tanzania sur Unsplash

Quand a lieu la Grande Migration ?

La Grande Migration concerne plus particulièrement deux espèces d’animaux – les gnous et les zèbres – qui commencent par se rassembler parmi les vastes plaines du Serengeti en Tanzanie, après la saison des pluies. Bien que le temps ne soit pas figé et que les animaux réagissent à leur environnement, la grande migration démarre généralement après la saison des pluies, commençant en janvier/février dans le Serengeti, après que les femelles aient donné naissance. Lorsque la zone devient à nouveau sèche et désertique – aux alentours des mois de mars et avril –, les animaux commencent leur trajet afin de partir à la recherche d’eau et de vivre. La première destination est la rivière Grumeti dans l’ouest du Serengeti.

Vers les mois de juillet/août, les animaux se déplacent alors du Serengeti en Tanzanie vers le Maasai Mara au Kenya, ce qui donne lieu aux fameuses traversées de rivières. Le parc national du Serengeti étant à cheval entre les deux pays, on pourra observer ce spectacle lors d’un voyage au Kenya ou en Tanzanie.

Quels animaux peut-on observer ?

La Grande Migration, ce sont des millions d’animaux qui se déplacent et offrent un spectacle fabuleux pour les voyageurs. On y aperçoit des gnous, des centaines de milliers de zèbres, de gazelles et d’antilopes. Ces animaux sont des proies pour les prédateurs qui s’approchent de ces troupeaux afin de les attraper. La Grande Migration attire donc d’autres espèces d’animaux tels que les crocodiles, les hyènes et les lions et léopards.

Les gnous sont au cœur de la Grande Migration, avec près d’1,5 million de gnous, la Grande Migration s’appelle souvent la Grande Migration des gnous. Les gnous se déplacent en masse et offrent un spectacle fascinant ! 

D’autres troupeaux migrateurs se déplacent, eux aussi, en taille astronomique, incluant des nouveaux-nés, qui, quelques jours après leur naissance, arrivent déjà à courir et à aller de l’avant. Ouvrez grand les yeux…

 

Quels animaux peut-on observer ?Photo de Gene Taylor sur Unsplash

Les zèbres, quant à eux, sont des animaux très sociaux et se déplaçant en groupe. Ils se déplacent en harmonie avec les troupeaux de gnous pour une bonne raison : les deux animaux mangent deux parties différentes du même type d’herbes. Les troupeaux se mélangent donc aisément lors de la Grande Migration.

Les antilopes, quant à elles, font aussi partie de la Grande Migration. Quatre espèces sont particulièrement concernées : la gazelle de Thompson, la gazelle de Grant, l’Impala et l’élan commun. Ces antilopes sont des animaux habiles, coureurs et élancés, offrant alors un spectacle impressionnant !

Au-delà des animaux migrateurs, vous pourrez aussi apercevoir les fameux prédateurs, venant, eux aussi, chercher leur nourriture : les lions, les hyènes et les crocodiles.

Où observer la Grande Migration ?

Photo d’Unsplash

Où observer la Grande Migration ?

Le parcours de la Grande Migration s’étend de la Tanzanie au Kenya, sur une distance de près de 2 000 kilomètres. Bien que l’itinéraire des animaux reste sensiblement le même, les animaux réagissent à leur environnement et aux conditions climatiques, dont la stagnation des eaux et l’état des pâturages, ce qui peut changer l’itinéraire et le moment de migration.

Cependant, il existe un schéma que les animaux suivent, en se déplaçant dans le sens des aiguilles d’une montre, allant du parc national du Serengeti, remontant vers la réserve nationale du Maasai Mara au Kenya, traversant ainsi deux pays. Alors, où aller pour observer ce moment fort de la faune sauvage ?

La zone de Ndutu en Tanzanie : dans le sud du Serengeti, on y voit les gnous et les zèbres naissants. Un moment qui attire les prédateurs à la recherche de proies faciles.  Âme sensible, attention.

Le parc national du Serengeti en Tanzanie : connu comme étant le meilleur endroit pour observer la Grande Migration, c’est là que les troupeaux de zèbres et gnous commencent à se rassembler. Les gnous commencent à s’y accoupler. Cependant, les troupeaux doivent affronter un obstacle de taille : la rivière Grumeti. Seulement les plus courageux survivent et beaucoup d’animaux meurent à cette étape.

La rivière Mara : Rivière à cheval entre deux pays, la Tanzanie et le Kenya, elle est la dernière étape avant les plaines fertiles du Maasai Mara. Sa traversée est ardue, car il faudra affronter les crocodiles, souvent à l’origine de mouvements de panique parmi les troupeaux. On peut aisément assister à des attaques, mais aussi observer la bravoure des troupeaux qui parviennent à atteindre l’autre rive et survivre !

Réserve nationale du Maasai Mara au Kenya : Graal de la Grande Migration, les animaux arrivant au Maasai Mara peuvent alors profiter des plaines fertiles, se nourrir et s’engraisser avant de redescendre dans le sud du Serengeti pour mettre bas. Le Maasai Mara compte cependant un ennemi redoutable : les lions, ici, en forte densité. C’est un point d’observation idéal, on y observe aussi des éléphants, des girafes et quelques espèces rares.

Quel est le meilleur moment pour voir la Grande Migration ?

Photo de Valeria Rossi sur Unsplash

Quel est le meilleur moment pour voir la Grande Migration ?

La bonne nouvelle est que la Grande Migration ne s’arrête jamais vraiment. Il y a des temps forts et le bon moment dépend aussi des étapes qui vous semblent les plus importantes et le pays que vous visitez.

Voici quelques repères clé qui vous permettront de choisir le moment idéal, selon ce que vous souhaitez observer du parcours - évidemment, il ne s’agit pas d’un calcul exact, car les animaux sont guidés par les pluies - : 

  • Décembre à mars : les animaux sont dans la zone de Ndutu dans le sud, c'est la période des naissances, les herbes sont plus hautes et les prédateurs se mettent à chasser.
  • Avril à juin : les troupeaux remontent à l'ouest du Serengeti, vers la rivière Grumeti.
  • Juillet à octobre : les troupeaux traversent la rivière Mara et passent du côté kenyan, c’est là qu’on observe les troupeaux d’animaux traverser les rivières
  • Novembre : les animaux redescendent tranquillement à l'est vers la zone de Ndutu où ils donnent naissance vers les mois de janvier et février et c'est reparti pour un tour.

Les voyages qui vous font vivre les temps fort de la Grande Migration

Photo de Geramino sur Unsplash

Les voyages qui vous font vivre les temps fort de la Grande Migration 

Chez Africaventura, on aime vous faire vivre les temps fort de la vie sauvage africaine. Deux de nos circuits vous permettent d’observer la nature de près : notre circuit au Kenya, entre safari et plage, traversant le Maasai Mara et le lac Naivasha ; ainsi que notre circuit en Tanzanie, allant de la savane aux plages paradisiaques de Zanzibar. Il vous emmène découvrir le Tarangire et le Serengeti, ainsi que la caldeira du Ngorongoro.

 

Découvrez nos voyages    

 

Recevez des offres de voyage exclusives vers les destinations les plus uniques d'Afrique.