Zanzibar : une histoire de l'île aux épices

Trouver votre voyage    
Tanzanie

Zanzibar est connu pour son surnom d’île aux épices, tant ses terres et ses forêts regorgent d’arbres et de plantations riches en fruits et épices. Pensez à l’épice que vous voudrez, on la trouve forcément parmi la merveilleuse nature de Zanzibar ! Clous de girofle, poivre, cannelle, vanille, gingembre, cardamome, muscade… L’archipel porte bien son nom alors, découvrez un peu plus en profondeur l’histoire de Zanzibar et les particularités de ses différentes côtes. 

Zanzibar-l'île aux épices

Photo de Raissa Lara Lütolf (-Fasel) sur Unsplash

Une brève histoire de l’île aux épices

Nourrie de multiples influences culturelles, l’archipel de Zanzibar a vécu des temps forts qui ont marqué le cours de son existence. La période pré-islamique a été un temps de commerce prospère avec des marchands arabes, persans, indiens et africains échangeant des produits locaux, de l’ivoire et de l’or. La période islamique commença au XVIIe siècle lorsque l’île passa sous contrôle de l’Empire omanais, établissant la capitale de l’empire à Stone Town. Les années suivantes ont fait de Zanzibar une plaque tournante du commerce d’esclaves. Après l’abolition de l’esclavage au XIXe siècle, l’île tomba sous influence britannique lors de la colonisation. Zanzibar obtint son indépendance du Royaume-Uni en 1963, orientant son économie vers la production et l’exportation de diverses épices, et bien sûr, le tourisme.

Zanzibar-l'île aux épices

Photo d’Unsplash

La côte de Stone Town à l’ouest : le commerce des épices

La culture des épices est bien ancrée à Zanzibar. Son histoire est ancrée dans la production et l’exportation d’épices diverses, et notamment, du clou de girofle. Ces épices ont été introduites sur l’île par les commerçants arabes et persans lorsque Zanzibar fut sous la domination omanaise. Avec ses pluies régulières et ses sols fertiles, Zanzibar est le lieu idéal pour la culture d’épices. C’est sur les marchés de Stone Town que tous les marchands étalent leurs précieuses épices et que vous pourrez faire des stocks d’épices pour l’année à venir. Les allées débordent de vie et abondent de couleurs. Au-delà de son marché, la ville de Stone Town, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un lieu aux monuments précieux tels que l’église anglicane, la grande mosquée et le temple hindou. 

La côte proche de Stone Town est souvent oubliée des voyageurs, pourtant elle cache un charme authentique et est un des meilleurs endroits où nager avec les dauphins grâce à sa zone marine protégée.

 

Zanzibar-Stone TownPhoto de Anil Reddy sur Unsplash

La côte de Kendwa et Nungwi au nord : atmosphère reposante

La côte nord-ouest de Zanzibar est connue pour ses plages paradisiaques et tranquilles. La spécificité de cette côte est qu’elle n’est pas exposée aux marées, ce qui garantit une totale tranquillité pour se baigner, pour nager et faire du snorkeling. Nungwi est considérée comme la plus belle côte de Zanzibar, avec de longues plages de sable blanc, située à la pointe nord de Zanzibar. C’est aussi un village où l’on fabrique les fameux bateaux traditionnels ou boutres locaux, appelés dhows. On y trouvera aussi des spots de plongée autour de Ras Nungwi. 

Kendwa est un petit hameau, peuplé de pêcheurs, qui regorge de belles plages paradisiaques. Kendwa est peu moins touristique que Nungwi, ce qui apporte une sensation de calme, autour de paysages de carte postale. Cet endroit est particulièrement apprécié des familles qui profitent d’une eau chaude et du calme. On peut se baigner dans ses eaux pendant de longues heures. Kendwa et Nungwi sont les deux seuls endroits de l’île où l’on peut se baigner autant à marée haute qu’à marée basse. Le soir, les dhows vous emmènent pour une croisière romantique au coucher du soleil.

La côte nord-ouest est la plus touristique de l’île, elle est idéale pour les voyageurs qui viennent se reposer quelques jours parmi les eaux turquoise et les paysages éblouissants de l’océan Indien. 

Zanzibar-Kendwa

Photo de Majkl Velner sur Unsplash

La côte de Paje à l’est : profiter du vent

La côte est de l’île est connue pour son vent. Elle attire les amateurs de kitesurf et de surf qui pourront pratiquer leur sport préféré tout au long de l’année – hors saison des pluies –. Pajé est le premier village après la forêt de Jozani – connue pour son incroyable faune et flore dont les fameux singes colobes rouges et fermes à épices –. Au-delà du charme de ses plages, qui en plus d’être idylliques, sont ventées, on apprécie l’ambiance simple et sereine de ce village où se mêlent locaux, backpackers et vacanciers.

La région de Paje est aussi connue pour sa culture des algues, à cause du phénomène de marée. Les femmes du village ramassent les algues pour créer des produits 100 % naturels. Ceux intéressés pourront visiter le « Seaweed Center ». 

Si vous séjournez sur la côte de Paje, ne passez pas à côté de la forêt de Jozani ainsi que du Centre de Papillon, ce sera l’occasion de se laisser impressionner par l’incroyable faune de l’île. 


Zanzibar-Paje

Photo sur Unsplash

Zanzibar et la Tanzanie regorge de merveilles, c’est un endroit solaire, parfumé et reposant que l’on s’accorde après un safari en Tanzanie. Alors, si vous souhaitez partir et conjuguer l’expérience d’un safari avec celle d’une longue détente au bord de l’océan indien, laissez-nous vous conseiller !

 

Découvrez nos voyages    

 

Recevez des offres de voyage exclusives vers les destinations les plus uniques d'Afrique.