Le fynbos : végétation unique au Cap en Afrique du Sud

Trouver votre voyage  
La faune et la flore Afrique du Sud

Le safari en Afrique pensé autrement : partez à la découverte de la faune du Cap à l’extrémité sud du continent. C’est là que se trouve le plus petit des six royaumes floristiques de la planète, la région floristique du Cap (Capensis). C’est ici que se trouve le fynbos, un monde végétal sans égal qui attire de nombreux touristes de loin et des randonneurs du Cap voisin.

Cette ceinture végétale particulière dans les provinces sud-africaines du Cap occidental et du Cap oriental s’étend sur 100 à 200 km en forme de croissant entre les villes de Clanwilliam à l’ouest et de Port Elizabeth à l’est et couvre une superficie de 46 000 km².

Le paysage est marqué par la côte et un relief montagneux. Le climat à l’ouest est similaire à celui de la Méditerranée avec des hivers pluvieux. À l’est, les précipitations sont réparties de manière plus régulière tout au long de l’année.

Les feux de brousse pendant les périodes particulièrement chaudes et sèches sont essentiels à la survie de la végétation fynbos. Les feux veillent à ce que les fourrés ne soient pas envahis par la végétation et à ce que les graines bénéficient d’un nouvel espace, d’air et de lumière pour s’épanouir.

feu-brousses-fynbos-afrique-du-sud

source Canva

 

Un monde végétal impressionnant

Le terme fynbos vient du néerlandais et signifie « buisson fin ». Derrière ce mot, il se cache une biodiversité exceptionnelle de 7 000 espèces de fougères et de plantes à fleurs. Il existe un grand nombre d’espèces endémiques (environ 6 000 sur un total de 8 500 espèces) qui ne se trouvent qu’ici. C’est notamment le cas de la plante nationale d’Afrique du Sud : la King Protea.

King-Prote-afrique-du-sud

King Protea - source : Canva

Une grande partie des plantes de fynbos font partie des plantes à feuilles dures et se distinguent par leurs feuilles coriaces, souvent étroites. Elles ne nécessitent que peu de nutriments et prospèrent même sans beaucoup d’eau. En revanche, elles fleurissent avec un panache sans pareil.

Guide de voyage sur l'Afrique du Sud à télécharger

 

Il n’y a peu de couleurs qui ne soient pas représentées dans la mer de fleurs du fynbos. Six familles de plantes caractéristiques dominent dans le fynbos : les bruniacées, les geissolomatacées, les grubbiacées, les pénaacées, les roridulaceacées et les stilbacées. Les freesias, les glaïeuls, les lys et bien d’autres comptent parmi les plantes à fleurs que vous pourrez admirer dans la ceinture de fynbos.

fynbos-afrique-du-sud

source : Canva

 

Patrimoine mondial de l’UNESCO

En raison de la richesse des espèces et de la variété des espèces endémiques, l’UNESCO a déclaré la région florale du Cap site du patrimoine mondial en 2004. Depuis lors, elle a désigné treize zones comme zones protégées, notamment Cederberg, Groot Winterhoek et le parc national de Table Mountain. En effet, la croissance de l’agglomération du Cap et l’extension des activités agricoles menacent la végétation de fynbos. Le statut de protection de l’UNESCO permet de déployer de nombreux efforts pour protéger la végétation particulière.

fynbos-table mountain-afrique-du-sud

Fynbos rose dans le parc national de Table Mountain - source : Canva

 

La faune du fynbos : oréotragues, babouins et nectariniidés

Les safaris dans le fynbos sont synonymes de fleurs colorées et odorantes à perte de vue. Les plantes sont reines dans cette partie de l’Afrique. Les éléphants, les lions et autres ne s’aventurent pas dans cette région. Au lieu de cela, les observateurs patients tomberont sur une multitude d’espèces animales plus petites, comme des babouins, des oréotragues, des raphicères du Cap, des damans, des mangoustes et bien d’autres encore.

On trouve six espèces d’oiseaux vivant dans le fynbos, dont le promérops du Cap et les nectariniidés. Ils jouent un rôle important dans la pollinisation des fleurs. De plus, la rare tortue géométrique, une tortue au motif de carapace particulier, a elle aussi élu domicile au fynbos. Il existe différentes espèces de papillons, de poissons et de grenouilles, dont beaucoup sont endémiques.

Nectariniidé-afrique-du-sud

Nectariniidé - source : Canva

 

 

Trouver votre voyage  

 

 

Les curiosités de la ceinture de fynbos

En plus de la flore et de la faune impressionnantes, la visite du fynbos vaut la peine pour tous les randonneurs et les grimpeurs. Le parc national de Table Mountain et les différentes réserves naturelles de l’UNESCO peuvent être explorés après avoir payé une taxe de protection de l’environnement et avec beaucoup de respect pour la préservation de la nature.

Vos pas vous mèneront peut-être sur la randonée de Kasteelspoort, où vous aurez une vue imprenable sur Cape Town. Ceux qui ne sont pas très à l’aise avec la marche peuvent utiliser le téléphérique, l’un des deux seuls téléphériques existant à ce jour en Afrique subsaharienne.

L’Elephant’s Eye, dans la réserve naturelle de Silvermine, est tout aussi populaire auprès des randonneurs. Et il porte bien son nom : le rocher ressemble à une tête d'éléphant. Une fois au sommet, vous pouvez explorer l’œil, qui se révèle être en réalité une grotte.

Le chemin qui mène au réservoir de Silvermine vous fera passer par des champs de canne à sucre, des étangs et des marais. Le lac dans la réserve naturelle de Silvermine a été créé au XIXe siècle pour l’approvisionnement en eau potable. Aujourd’hui, on y trouve de jolies oies du Nil et d’innombrables poissons.

Silvermine-afrique-du-sud

Réserve de Silvermine - source : Canva

 

Plus au nord, dans la zone protégée du Cederberg, vous pouvez partir à la recherche de peintures rupestres impressionnantes. Sur le Truitjieskraal, avec ses formations de grès particulières, vous trouverez votre bonheur. Votre chemin vous mènera à travers des grottes passionnantes et, bien sûr, une belle mer de fleurs de fynbos.

Truitjieskraal-afrique-du-sud

Truitjieskraal - soure : Canva

 

Comment les plantes du fynbos sont-elles utilisées ?

De nombreuses plantes du fynbos sont utilisées à des fins économiques : le rooibos et le « buisson à miel » pour le thé, les fleurs de protées pour les bouquets, les différentes espèces d’aloès et de pélargonium comme plantes ornementales. Ce sont les Khoisans autochtones (différents groupes de population dans le sud et le sud-ouest du continent) qui ont toujours su tirer profit du fynbos. Vous y trouverez des plantes qui peuvent être utilisées comme colorant, médicament, édulcorant ou encore comme poudre de talc.

 

 

Le fynbos au menu

La plante « watsonia » est un véritable plaisir pour les yeux avec ses fleurs en forme d’entonnoir de couleur rouge-orange à blanc rose. Mais elle est tellement plus que ça : elle peut représenter un repas pour un randonneur affamé de la brousse. Leurs tubercules peuvent être grillés au feu et ont un goût semblable à celui de la patate douce et de la châtaigne. À l’époque précoloniale, le tubercule jouait un rôle important dans le régime alimentaire des Khoisans. En afrikaans, elle est connue sous le nom d’« Uintjie » (petit oignon).

Le rooibos, dont les feuilles sont transformées en thé rooibos si populaire, a acquis une renommée mondiale. Aujourd’hui, même chez nous, on le boit avec beaucoup de plaisir. Il doit cela à son arôme doux et parfois terreux.

thé-rooibos-afrique-du-sud

Thé rooibos - source : Canva

Le thé et les autres aliments et boissons étaient traditionnellement sucrés avec le jus de protées (« sugar bush » en anglais, le buisson sucré). Le jus sucré collant est obtenu à partir de la fleur rouge à plusieurs feuilles et transformé en sirop par chauffage. À quoi bon s’embêter avec du sucre en poudre ?

Outre le rooibos, le buchu est également populaire en Afrique du Sud. Celui-ci est obtenu à partir de deux espèces d’agathosma. En tant que thé, Buchu est utilisé contre les cystites et les troubles gastro-intestinaux. Le buchu est également utilisé comme épice dans de nombreux plats et boissons. Vous pouvez ainsi en ajouter une cuillère à café à votre smoothie ou agrémenter votre poulet d’une pincée de buchu.

 

 

Les pouvoirs de guérison du fynbos

En plus de leurs utilisations culinaires, les plantes de fynbos sont traditionnellement utilisées pour des remèdes :

  • Les feuilles de la sauge d’Afrique du Sud (Salvia repens), préparées en infusion dans de l’eau chaude, sont censées soulager les maux d’estomac et les crampes.
  • Les maladies veineuses peuvent être traitées à l’aide des feuilles de la scabieuse du Cap (Scabiosa africana).
  • Le renosterbos (Elytropappus rhinocerotis) saurait chasser, dit-on, les vers qui envahissent le tube digestif.
  • Les sucs des « crocs de sorcière » (Carpobrotus edulis) ont un effet antiseptique naturel et peuvent être utilisés contre les infections de la bouche et de la gorge.
  • On dit que le pélargonium (Pelargonium capitatum) possède des propriétés cosmétiques. Son parfum semblable à celui de la rose est utilisé comme parfum, ses feuilles peuvent être utilisées pour les soins de la peau.

 

 

Le fynbos pour le climat

Mais le fynbos a tellement plus à nous offrir encore. Avez-vous déjà entendu parler du « pourpier en arbre » ? Cette plante unique est comestible et possède des propriétés curatives. Mais leur particularité réside dans leur capacité d’absorption du CO2. Quatre à dix tonnes de CO2 par hectare, le spécimen peut les absorber comme une éponge. De plus, le pourpier stocke l’énergie solaire et génère de la photosynthèse pendant la nuit. Un modèle de vertu à suivre !

 

Visitez notre site web pour en savoir plus sur nos différents types de voyages en Afrique du Sud : 

Trouver votre voyage  

 

Recevez des offres de voyage exclusives vers les destinations les plus uniques d'Afrique.